Cinéma espagnol

Une proposition de l’université Camille COROT

Pédro Almodovar

Mercredi 6 novembre 18 h 15
Jeudi 7 novembre 14 h

Madrid et les quartiers effervescents de la classe ouvrière, où les immigrés des différentes provinces espagnoles partagent leurs rêves, leur vie et leur fortune avec une multitude d’ethnies étrangères.
Au sein de cette trame sociale, trois générations de femmes survivent au vent, au feu, et même à la mort, grâce à leur bonté, à leur audace et à une vitalité sans limites.

Icíar Bollaín

Mercredi 6 novembre 14 h Vendredi 8 novembre 18 h

L’incroyable destin de Carlos Acosta, danseur étoile, des rues de Cuba au Royal Ballet de Londres.

Javier Fesser

Mercredi 6 novembre 16 h

Marco occupe le prestigieux poste d’entraîneur-adjoint de l’équipe d’Espagne de basket. Mais son mauvais caractère lui pose problème. Après une série de déconvenues dont il est le seul responsable, Marco se retrouve à devoir coacher une équipe de déficients mentaux.

Álex de la Iglesia

Jeudi 7 novembre 18 h 15
Vendredi 8 novembre 14 h

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Dans l’enceinte d’un cirque, les singes crient sauvagement dans leur cage tandis qu’à l’extérieur, les hommes s’entretuent sur la piste d’un tout autre cirque : la guerre civile espagnole. Recruté de force par l’armée républicaine, le clown Auguste se retrouve, dans son costume de scène, au milieu d’une bataille où il finira par perpétrer un massacre à coup de machette au sein du camp national. Quelques années plus tard, sous la dictature de Franco, Javier, le fils du clown milicien, se trouve du travail en tant que clown triste dans un cirque où il va rencontrer un invraisemblable panel de personnages marginaux, comme l’homme canon, le dompteur d’éléphants, un couple en crise, dresseurs de chiens mais surtout un autre clown : un clown brutal, rongé par la haine et le désespoir, Sergio. Les deux clowns vont alors s’affronter sans limite pour l’amour d’une acrobate, la plus belle et la plus cruelle femme du cirque : Natalia.

Alberto Rodriguez

Jeudi 7 novembre 18 h 15
Vendredi 8 novembre 14 h

Deux flics que tout oppose, dans l’Espagne post-franquiste des années 1980, sont envoyés dans une petite ville d’Andalousie  pour enquêter sur l’assassinat sauvage de deux adolescentes pendant les fêtes locales. Au coeur des marécages de cette région encore ancrée dans le passé, parfois jusqu’à l’absurde et où règne la loi du silence,  ils vont devoir surmonter leurs différences pour démasquer le tueur.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

HORAIRES

Mercredi 6 novembre :

  • 14 h      : Yuli
  • 16 h      : Campiones
  • 18 h 15 : Volver

Jeudi 7 novembre :

  • 14 h      : Volver
  • 16 h      : La isla minima
  • 18 h 15 : Balada triste

Vendredi 8 novembre :

  • 14 h       : Balada triste
  • 16 h 15 : La isla minima
  • 18 h      : Yuli

Les commentaires proviennent du site http://www.allocine.fr/