Programme

Les Fantômes de Mantes
Laurent Tillon et Hélène Magne
2015

Des chercheuses parcourent les rues de Mantes-la-Jolie munies de cartes récentes ou anciennes : elles visitent ce qu’il reste de la ville fortifiée, médiévale, royale, impériale, moderne. D'abord documentaire, le film s’évade rapidement vers des formes plus écrites, le passé nous revient ainsi par le surgissement « d’êtres de fiction », de présences, de fantômes. Ces fantômes surgissant par autant de voies possibles à l’heure de la révolution numérique finissent par produire une anamnèse, le contraire de l’amnésie. Ces présences invisibles, parfois inquiétantes, agitent le concept d’histoire de Walter Benjamin en révélant le palimpseste urbain de Mantes-la-Jolie. Le film désire ainsi conjurer la perte de mémoire et dialoguer avec les fantômes pour se souvenir de l’endroit que l’on habite, afin, pourquoi pas, de l’habiter autrement. Entre documentaire et fantastique, Les Fantômes de Mantes se cherche comme anamnèse cinématographique de la ville.
La bande annonce/Le dossier de presse
Première : 13 septembre, 20h
14 et 20 septembre, gratuit

Fortuna
Germinal Roaux
2018

Fortuna, jeune Ethiopienne de 14 ans, est accueillie avec d’autres réfugiés par une communauté de religieux catholiques dans un monastère des Alpes suisses. Elle y rencontre Kabir, un jeune Africain dont elle tombe amoureuse. C’est l’hiver et à mesure que la neige recouvre les sommets, le monastère devient leur refuge mais aussi le théâtre d’événements qui viennent ébranler la vie paisible des chanoines. Ceux-ci vont-ils renoncer à leur tradition d’hospitalité ? Parviendront-ils à guider Fortuna vers sa nouvelle vie ?
(texte : allo cine )
Ciné-rencontres : se réfugier
mardi 25 septembre, 20h. 3 et 5 €

Jamais colonisé
Collectif
Comunication Combativa

C’est l’histoire des “pensionnats” pour enfants indigènes mis en place aux Etats-Unis aux 19e et 20e siècles. Ces “écoles” sont celles qui ont appliqué la politique officielle du gouvernement américain destinée à “Tuer l’Indien pour sauver l’Homme”, en tentant d’américaniser les enfants par la force. Jamais Colonisé(e) est un documentaire sur une famille native des États-Unis qui a décidé de ne jamais inscrire ses deux filles dans le système scolaire public, choisissant plutôt de les éduquer à la maison dès la naissance. Le film offre un regard critique sur les expériences des enfants natifs dans le système éducatif public américain à travers l’histoire. jeudi 27 septembre, 20h.
entrée libre et solidaire

Libre
Michel Toesca
2018

La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l'Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir, de leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d'asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi... Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant trois ans. Témoin concerné et sensibilisé, caméra en main, il a participé et filmé au jour le jour cette résistance citoyenne.
Ce film est l'histoire du combat de Cédric et de tant d’autres.
(texte : allo cine)
Ciné-rencontres : se réfugier
mardi 2 octobre, 20h. 3 et 5 €

On a Vingt Ans Pour Changer Le Monde. 2018
Hélène Medigue

On a 20 ans pour changer le monde…et tout commence par la terre qui nous nourrit. Le constat est là : 60 % des sols sont morts, et le mode de production actuel ne nourrit pas la planète. Mais des hommes et des femmes relèvent le défi et démontrent que l'on peut se passer des pesticides et des intrants chimiques pour toute notre alimentation. Grâce à leur énergie communicative qui bouscule les discours et les habitudes, un autre monde est possible ! 
Ciné-rencontres : la planette
jeudi 4 octobre, 20h. 3 et 5 €

Human flow
Ai Weiwei
2017

Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuire la famine, les bouleversements climatiques et la guerre: il s'agit du plus important flux migratoire depuis la seconde guerre mondiale. HUMAN FLOW aborde l'ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires.
La bande annonce
Ciné-rencontres : se réfugier
mardi 9 octobre, 20h. 3 et 5 €

Nothing to hide
Marc Meillassoux,
Mihela Gladovic

Diffusion en collaboration avec "Nouveaux regards"
Que peuvent savoir Facebook ou Google de vous en seulement 30 jours? Marc Meillassoux et Mihaela Meillassoux et Mihaela Gladovic ont fait l'expérience hackant l'Iphone et l'Imac d'un jeune artiste n'ayant « rien d'un jeune artiste n'ayant « rien à cacher » pendant un mois. Un hacker et une analyste ont pour mission de deviner qui est ce jeune homme et s'il n'a jeune homme et s'il n'a véritablement "rien à cacher". Celui-ci est loin de se douter où Celui-ci est loin de se douter où l’expérience va le mener… .
vendredi 12 octobre, 20h. 3 et 5 €

Chaos in Marocco
Clotilde Migon et Svink

Le documentaire "Chaos in marocco" durant le festival Hardzazate à Ouarzazate, aborde le mouvement punk au Maroc et toute la scène Alternative du Hardcore au Rap, il nous permet de mieux comprendre la révolte d’une jeunesse coincée entre des traditions ancestrales, une monarchie et un état religieux. La projection sera suivi d’un débat sur le rôle, l’implication et les conséquences d’une politique qui combat la culture alternative.
En présence de Clothilde Mignon et Svink pour la réalisation et de Yassir chanteur et guitariste du groupe Blast.
jeudi 18 octobre, 20h. 3 et 5 €

Pour nous contacter, retenir vos places, commander ces films un autre jour :  info@lechaplin.com et 0682894733.