Studio : résidence

Nous invitons en résidence des artistes utilisant les outils numériques et développant une créativité et une démarche esthétique. 

Depuis 2014, PUCE MUSE et l’ECM Le Chaplin développent un projet culturel et artistique dans le champ de la musique et de l’image associés aux technologies numériques avec le soutien de la DRAC Ile-de-France. Dans la continuité de cette collaboration, PUCE MUSE et l’ECM Le Chaplin souhaitent fédérer les habitants, les acteurs culturels et les partenaires institutionnels autour d’un projet artistique et culturel de territoire dédié à la création numérique inscrit durablement au sein de la Communauté Urbaine Grand Paris Seine et Oise.

  • sensibiliser les publics à la musique numérique et plus généralement aux arts numériques
  • insuffler une dynamique collective d'échanges et de découverte artistique sur le territoire
  • explorer des collaborations possibles entre les partenaires culturels
  • fédérer les acteurs (structures culturelles, artistes et habitants) autour d'un événement territorial et collectif final
  • inventer collectivement de nouveaux usages du numérique accessibles au plus grand nombre

Instrumentistes : élèves du collège André Chenier.

LES RENCONTRES : PUCE MUSE A l'ECM

Six Préludes pour écouter-voir du bout des doigts.

Au croisement du numérique et de la matière sculptée, ce concert interactif propose 6 Préludes pour écouter voir du bout des doigts. Il met en regard six sculptures de la plasticienne Catherine Hospitel et leurs avatars virtuels conçus par le compositeur de musique visuelle Serge de Laubier. Rencontre entre le son et la matière, entre le virtuel et le réel, l’installation propose une exploration sensorielle autour de la main et de l’intelligence du bout des doigts.

Pouce coquille, Majeur sphère,… les participants sont invités à manipuler des objets sonores et visuels au moyen d’interfaces tactiles. 6 stations numériques permettent d’explorer en quatuor (4 interprètes par station) puis en tutti (24 interprètes) les modes de jeu possibles avec les cinq doigts et l’ensemble de la main : « avec les pouces », « délicatement avec les paumes » … Derrière les stations numériques, six grands écrans et deux enceintes projettent pour l’ensemble de l’orchestre et les spectateurs les sons et images générées par chaque station.

Ce concert interactif utilise la technologie des Méta-Touches, développées par PUCE MUSE. Les Méta-Touches constituent une interface légère, portable (de la taille d’une clef USB) composée de 8 touches pourvues d’une très grande précision et sensibilité de mesure (impact, pression, relâchement…).

Serge de Laubier accompagne et dirige les six préludes de ce concert avec son Méta-Instrument n°4 en octophonie.des ateliers de découverte de l’installation performative seront mis en place. Ils accueilleront trois classes du Collège André Chénier de Mantes-la-Jolie.

Ce concert est un hommage à la sensibilité et l’intelligence de la main.

Serge de Laubier : musique & images

Catherine Hospitel : scénographie et sculptures

Scénographie visuelle de ONE, Orchestre National Electroacoustique

Le deuxième temps de la résidence sera consacrée à la scénographie numérique du concert visuel de ONE / Orchestre National Électroacoustique. Le mot d’ordre est d’utiliser le visuel pour augmenter l’écoute.

Trois idées maîtresses guident ce projet :

• utiliser la représentation du son (module VueSon de la Méta-Mallette) pour renseigner les spectateurs sur ce que chaque musicien produit. Il n’est pas toujours facile de suivre ce que chaque musicien joue quand tous les instruments utilisés sont nouveaux.

• lier les partitions numériques utilisées par ONE pour interagir avec l’image projetée. Il sera possible de coordonner les prises de paroles entre musicien et la spatialisation vidéo. Le public pourra suivre la structure du concert.

• explorer l’image en volume. Il s’agit par des jeux lumineux synchronisés à la vidéo de donner la sensation que l’image sort de l’écran. Il s’agit de développer des outils numériques pour créer des scénographies dynamiques et générer des espaces énigmatiques. Proposer comme support d’écoute des espaces mouvants qui font sentir leur incomplétude. Ces espaces énigmatiques sont d’excellents amplificateurs d’écoute pour les spectateurs. La musique n’est elle pas un peu la lumière des ombres ?

Cette seconde période de résidence se clôturera par un concert de ONE.

Un projet pédagogique sera parallèlement imaginé de façon à convier des groupes scolaires du collège André Chénier.

Laurence Bouckaert : Karlax

Pierre Couprie : Dispositif semi-modulaire

Hugues Genevois : Guitare et Calliphone

Vincent Goudard : Filigramophone

Jean Haury : Méta-Piano

Serge de Laubier : Méta-Instrument N°4

LES RENDEZ-VOUS

Les six préludes

15 octobre au 19 octobre 2018.

Trois classes du Collège André Chénier de Mantes-la-Jolie seront accueillies pour tester le dispositif à l’ECM les :

– jeudi 18 octobre 2018 : 8h30 – 9h15 et  10h30 – 11h15

– vendredi 19 octobre 2018 : 10h30 – 11h15.

ONE

19 novembre au 23 novembre 2018

Des classes du Collège André Chénier de Mantes-la-Jolie et optionnellement du Conservatoire de Mantesla-Jolie seront accueillies pour découvrir la création à l’ECM.  

 

L’ECM et Puce Muse sont soutenus par la DRAC, La région Ile de France, le GPSEO, la Mairie de Mantes-la-Jolie